Repousser-Animaux-Jardin_EN-TÊTE-01_01

Comment repousser les animaux nuisible du jardin ?

de lecture

Les parasites, les campagnols, les marmottes, les écureuils, etc. peuvent envahir, irriter et détruire le jardin et le jardinier.

Si la présence d'insectes et d'animaux est inévitable (mais parfois gratifiante) que doit faire un jardinier respectueux de la nature et généralement pacifique lorsque ces mammifères à fourrures ou bien des insectes font des ravages dans nos jardins ?

Pour certain la première chose qui leur passe par la tête est de prendre un fusil de chasse tel Elmer Fudd et de les éradiquer, mais avant d'en arriver là, il existe quelques alternatives intelligentes, pacifiques et viables. Vous n'avez pas non plus besoin de produits chimiques nocifs pour éloigner ces visiteurs indésirables.

Repousser-Animaux-Nuisibles_Marmotte_01

Commencez par identifier la bestiole qui cause les dégâts (et quel type de dégâts !) et apprenez-en ensuite un peu plus sur les habitudes de cet animal. C'est un savoir incontournable à acquérir pour mettre au point des solutions durables.

Il existe un nombre surprenant d'alternatives naturelles qui sont beaucoup plus respectueuses de votre jardin, de vous-même et de vos proches. D'ailleurs de nombreuses solutions organiques éprouvées peuvent repousser et éliminer les animaux et les nuisibles sans avoir à gérer les résidus toxiques des pesticides chimiques.  

Il est maintenant temps de passer à l'action !

  • Les solutions

  • Quelques animaux, leurs ravages... et quelques solutions !


  • Les pucerons

Ils sont si communs que presque chaque plante a une ou plusieurs espèces qui s'en nourrissent.

Ce sont de petits insectes au corps mou qui ont une bouche en forme d'aiguille qui aspire la sève des plantes tout en injectant simultanément à la plante leur salive toxique. Il en résulte une distorsion et une décoloration des feuilles et de la tige d'une plante.

Les pucerons peuvent être bruns, verts, jaunes, rouges ou noirs, selon leur espèce, mais en général, on peut les combattre tous avec les mêmes méthodes. Les pucerons sont particulièrement difficiles à éliminer car ils naissent en fait enceintes, ce qui signifie qu'ils se multiplient rapidement.

Repousser-Animaux-Nuisibles_Puceron_01

Pour les combattre naturellement, essayez d'abord de faire pousser des plantes qui attirent les prédateurs des pucerons, comme les guêpes parasites (alyssum doux, persil, sarrasin, vesce velue, achillée, tournesol et cosmos), les coccinelles (aneth, achillée millefeuille, marguerite dorée et fenouil), les syrphes (tagètes), les chrysopes et les mantes religieuses.

Les pucerons se méfient également de certaines plantes fortement odorantes, comme la ciboulette, le basilic, l'herbe à chat, l'achillée millefeuille et la menthe.

  • Les limaces et les escargots

Ils sont très faciles à repérer en raison de la trace gluante qu'ils laissent derrière eux. On les trouve généralement sur les légumes verts, comme la laitue. Ils sortent généralement pendant la nuit et se cachent pendant la journée, où vous trouverez les traces de leurs morsures sur les feuilles des plantes.
Il y a de nombreuses façon de les contrôler.

Ils ont le ventre très mou, donc un moyen facile de les contrôler est de placer des coquilles d’œufs écrasées sur le sol sous les plantes qu'ils aiment grignoter ; les bords tranchants des coquilles d’œufs sont pour eux comme des lames de rasoir.

Une autre solution durable est le piège à bière. Placez un contenant peu profond de bière au sol près des plantes que vous cultivez, ou créez un entonnoir à bière. (Trouvez une bouteille de 2 litres avec le bouchon. Coupez-la à environ 10 cm du haut. Creusez un trou assez grand pour que l'entonnoir puisse y entrer - bouchon vers le bas - et remplissez-le de bière au niveau du sol).

Les limaces ne peuvent pas résister à la bière, dans laquelle elles ramperont et se noieront ; les limaces (et votre jardin) auront une fin heureuse. Les ennemis naturels des limaces et des escargots sont notamment les coléoptères, les lézards, les crapauds et les serpents. 

  • Les lapins

Ils sont certes mignons, mais ils sont notoirement persistants, sournois et très agiles. Tout comme vous, ils adorent les fruits et légumes qui poussent dans votre jardin ! Ils peuvent s'enfoncer jusqu'à deux pieds dans le sol pour contourner une clôture.

Votre meilleure défense contre les lapins est d'utiliser une clôture semblable à un grillage de basse-cour. Creusez profondément dans le sol autour de vos parterres de jardin et placez la clôture en fil de fer sous terre et en surface. Les lapins détestent également l'odeur de l'ail.

Dans cet article nous ne nous attarderons pas plus longtemps sur le cas, des écureuils qui a déjà été amplement traité.  

  • Les putois

Ce sont des animaux nocturnes naturellement doux et non agressifs ; ils préfèrent les petits animaux et les insectes pour le dîner plutôt que le contenu de votre jardin. Ils visitent occasionnellement les jardins et si ils le font, c'est que le maïs ou d'autres plantes sont proches du sol.

Les putois peuvent être très agréables à vivre car ils creusent et se nourrissent des larves de vers gris, de scarabées japonais, de vers cornus et d'autres insectes qui détruisent les cultures.

Cependant, les putois ne sont pas seulement attirés par les insectes ; ils mangent des feuilles, des bourgeons, des herbes, des céréales, des déchets, tout fruit ou baie à leur portée, et même du petit gibier. Ils peuvent également perturber vos plantes en creusant pour trouver des vers de terre. C'est ce qui peut les rendre un peu gênants pour les jardiniers.

Éclairage-Jardin_ANNONCE_01

Le meilleur répulsif pour les mouffettes est probablement une lampe de poche. Les moufettes sont nocturnes et leurs yeux sont très sensibles à la lumière.

Une lumière vive ou un projecteur à détecteur de mouvement les effraiera .

La plupart des animaux, y compris les putois, n'aiment pas l'odeur des agrumes. Placez des pelures d'orange ou de citron aux endroits stratégiques comme répulsif naturel.

L'urine des prédateurs (chiens, renards) peut être utilisée pour repousser un putois. Ces produits sont vendus dans les jardineries.

Repousser-Animaux-Nuisibles_Putois_02

  • Les moustiques

Les moustiques sont plus gênants et nuisibles pour le jardinier que pour le jardin. L'ingrédient le plus courant dans les sprays anti-moustiques classiques est le DEET, qui a est potentiellement cancérigène, dont la toxicité peut provoquer la stérilité, à des éruptions cutanées et même à des crises d'épilepsie chez un certain pourcentage de la population.

Repoussez les moustiques naturellement avec un répulsif à base d'eucalyptus. Des études ont montré que ce type de répulsif est une alternative très efficace et non toxique au DEET. De plus, un plant de citronnelle peut les éloigner.

  • Les chenilles

Elles sont d'insatiables machines à manger qui peuvent réduire à néant les richesses de votre jardin ; mais après leur métamorphose en papillon ou en papillon de nuit, ils seront quant à eux des alliées, dissuadant les nuisibles et aidant votre jardin.

Comme les escargots et les limaces, ces petites créatures ont un ventre mou qui ne voudra pas rencontrer des coquilles d'œufs placées autour des bases des plantes. Vous pouvez facilement enlever les chenilles à la main.

Plantez-les directement sur une vigne et déplacez-les dans un autre endroit de la cour (loin de votre jardin).

Repousser-Animaux-Nuisibles_Chenille_01

  • Les cicadelles

Elles sont difficiles à repérer, mais les dégâts qu'elles laissent derrière elles sont indéniables. Ce sont des insectes suceurs de sève et les plantes qu'elles ont attaqué paraissent ensuite brûlées aux extrémités.

Pour débarrasser votre jardin des cicadelles, essayez d'attirer les guêpes parasites en faisant pousser du thym, de l'alysson doux, de l'aneth, de la coriandre, du persil, de l'achillée millefeuille, de la bonbonnière, de la verveine ou de la verge d'or. Les cicadelles détestent également les géraniums.

  • Les doryphores

Bien que la pomme de terre soit leur légume de prédilection, toutes les plantes sont vulnérables à leurs attaques, y compris les tomates, les aubergines, les poivrons et bien d'autres encore.

Dissuadez les coléoptères de la pomme de terre en plaçant les plantes à des endroits stratégiques. Ils détestent l'odeur de l'achillée millefeuille, de l'herbe à chat et de l'ail.

Repousser-Animaux-Nuisibles_Doryphore_01

  • Être pro-actif plutôt que réactif

Une invasion de ravageurs divers est l'occasion d'apprendre comment renforcer l'écosystème de votre jardin.

Exemple : Votre sol est-il dépourvu d'un minéral qui rend vos plantes suffisamment malades pour attraper un « insecte » ? Si oui, quelle matière organique pourrait l'alimenter ?

Prenez des notes sur les nuisibles que vous rencontrez, la date à laquelle ils sont apparus, les traitements que vous essayez et le résultat de ces actions. Lorsque nous devenons détectives, nous pouvons déterminer où concentrer notre attention dans notre démarche de prévention des parasites des jardins.

Après tout, au travers de cet article vous aurez appris :

  • Quel type d'animal commet quel type de méfait dans un jardin.
  • Quel type d'insecte commet quel type de ravage dans un jardin.
  • Comment organiser votre jardin.
  • Des solutions organiques pour ne plus être envahi.
  • À fabriquer vous-même votre insecticide.

Avoir quelques parasites est un élément naturel du jardinage. Cela peut vous rappeler que la nature n'est pas votre ennemie, mais que vous travaillez plutôt avec elle. Choisissez de ne pas faire la guerre à la nature, même si cela implique une leçon de patience.

À toute fin utile, vous trouverez parmi nos produits votre bonheur, mais aussi des mangeoires protégées afin de tenir à distance les écureuils.

Mangeoires-Protégée_ANNONCE_01


Laissez un commentaire. Merci !

Il est à savoir que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.