Nains de jardin (nains & Blanche Neige)

  • Blanche-Neige et les sept nains... de jardin !

Fan invétéré du classique de Disney ou simplement nostalgique ? Il était une fois chez Décorations Jardins® l'ensemble des personnages issus du classique Blanche-Neige et les sept nains. Ils sont tous là : JoyeuxAtchoumSimpletTimideGrincheuxDormeur et Docteur !

Les nains de jardin, pendant un temps tombés en dans l'oubli, c'est le long métrage de Disney qui les a ramenés avec son film d animation en 1937, après quoi les sept nains ce sont matérialisés sur les pelouses !

Après la Seconde Guerre mondiale, Dormeur, Atchoum, Docteur et les autres étaient fabriqués à bas prix en béton coulé, et plus tard même en plastique, et sont rapidement devenus la marque de fabrique du jardin de banlieue. 

En combinant la magie de Disney et le plaisir de s'amuser avec des statues de jardin ou une figurine en plein air, cela deviendra un jeu d'enfant de récréer une scène merveilleuse de ce film inspiré du conte des frères Grimm et de faire apparaître la maison de la panoplie des sept nains dans son propre jardin ! De quoi faire une belle impression.

  • Origine

Blanche-Neige et les sept nains est l'un des contes populaires les plus immortels au monde. Il a été raconté pour la première fois en 1812, lorsque les frères Grimm ont écrit leur recueil de contes issus de la mythologie européenne et germanique. Comme beaucoup de contes des Grimm, on pense que Blanche-Neige et les sept nains existe depuis le Moyen-Âge. En 1937, le long métrage d'animation de Walt Disney, Blanche-Neige, a popularisé l'histoire dans le monde entier, et depuis lors, elle est généralement considérée comme un simple récit de fiction.

  • Résumé de la trame

L'histoire de Blanche-Neige et des sept nains est le récit féerique d'une belle princesse née avec une peau si claire que sa mère la reine l'appela Blanche-Neige. Après la mort de la reine, son père pris pour épouse une femme vaniteuse et méchante, qui s'observait constamment dans un miroir magique en lui demandant sans cesse : « Miroir, miroir, dis-moi qui est la plus belle ? ». Le miroir répondait toujours : « Ma Reine, tu es la plus belle de toutes », jusqu'au jour où il lui fit une réponse qui l'a mis en rage : Blanche-Neige était désormais la plus belle femme de tout le pays.

La belle-mère de Blanche-Neige, furieuse de ce que le miroir lui avait dit, ordonna à un chasseur de l'emmener dans la forêt et de la tuer. Mais le chasseur éprouva de la sympathie pour ce qu'il considéra alors être une vraie princesse et la laissa libre. Blanche-Neige, dans sa fuite, trouva un modeste chalet et, se sentant épuisée, s'effondra dans un des lits pour ensuite rejoindre un profond sommeil. Lorsqu'elle se réveilla, sept nains la regardaient. Blanche-Neige demeura parmi eux contre quoi elle faisait le ménage et la cuisine.

Blanche-Neige et les nains vécurent dans le contentement jusqu'au jour où le miroir magique dit à la Reine que Blanche-Neige était encore vivante et demeurait la plus belle de toutes les femmes du pays. La reine en déguisement, aux allures de vieille femme et à la façon d'une sorcière et se rendit jusqu'aux chalet des nains pour proposer à Blanche-Neige une pomme empoisonnée. Après avoir pris une bouchée de la pomme, Blanche-Neige tomba inconsciente. Les nains, pensant qu'elle était morte, construisirent un cercueil de verre et la placèrent à l'intérieur.

Un jour, un prince charmant passant par là et y aperçu la jeune fille au travers. Il en tomba immédiatement amoureux et convainquit les nains de le laisser prendre le cercueil pour qu'il puisse lui donner un enterrement digne de ce nom. Alors que lui et ses subalternes portaient le cercueil, ils trébuchèrent sur quelques racines d'arbres, ce qui délogea la pomme empoisonnée de la gorge de l'héroïne. À son réveille le Prince encore une fois subjuguer par sa beauté l'embrassa. Ils se marièrent et, comme dans tous les contes de fées et vécurent bienheureux. 

  • Margarete von Waldeck serait-elle Blanche-Neige ?

En 1994, un historien allemand nommé Eckhard Sander a publié Schneewittchen : Marchen oder Wahrheit ? (Blanche-Neige : est-ce un conte de fée ?), affirmant qu'il aurait trouvé un récit surnaturel à l'origine de l'histoire qui est apparue pour la première fois dans les Contes de Grimm.

Selon Sander, le personnage de Blanche-Neige serait basé sur la vie de Margarete von Waldeck, une altesse allemande née de Philippe IV en 1533. À l'âge de 16 ans, Margarete est obligée par sa belle-mère, Katharina de Hatzfeld, de déménager à Wildungen à Bruxelles. Là, Margarete devient amoureuse d'un prince qui deviendra ensuite Philippe II d'Espagne.

Le père et la belle-mère de Margarete désapprouvent cette relation car elle est « politiquement inconvenante ». La jeune femme va mystérieusement mourir à l'âge de 21 ans, probablement empoisonnée. Les récits historiques indiquent que le roi d'Espagne, qui s'opposait à cette histoire d'amour, aurait fait tuer Margarete.

Qu'en est-il des sept nains ? Le père de Margarete possédait plusieurs mines de cuivre où il y exploitait des enfants à titre de mineurs. Les mauvaises conditions de vie ont causé la mort de beaucoup d'entre eux en bas âge, mais ceux qui ont survécu connaissaient des problèmes de croissance important et leurs membres déformés à cause de la malnutrition et de la rudesse du travail physique. C'est pourquoi on les appelait souvent les « nains pauvres ». 

Quant à la pomme empoisonnée, Sanders pense que son origine provient d'un événement de l'Histoire allemande au cours duquel un vieil homme a été arrêté pour avoir offert des pommes empoisonnées à des enfants qui, selon lui, lui volaient ses fruits.

  • Un conte alternatif - Maria Sophia Von Erthal

Tout le monde n'est pas convaincu par l'affirmation de Sander selon laquelle le personnage de la jeune princesse Blanche-Neige est issu de la vie de Margarete von Waldeck. Selon un groupe de recherche de Lohr, en Bavière, Blanche-Neige serait tiré de Maria Sophia von Erthal, née le 15 juin 1729 à Lohr am Main, en Bavière. Elle était la fille d'un riche propriétaire terrien du 18e siècle, le prince Philipp Christoph von Erthal et de son épouse, la baronne von Bettendorff.

Après la mort de la baronne, le prince Philipp épousa Claudia Elisabeth Maria von Venningen, comtesse de Reichenstein, qui, dit-on, exécrait ses beaux-enfants. Le château où ils vivaient, aujourd'hui un musée, abritait un « miroir parlant », un jouet acoustique qui pouvait parler (aujourd'hui au musée Spessart). Le miroir, conçu en 1720 par la manufacture de miroirs de l'électorat de Mayence à Lohr, avait été installé dans la maison à l'époque où la belle-mère de Maria y vivait.

Les nains de l'histoire de Maria sont également liés à une ville minière, Bieber, située juste à l'ouest de Lohr et située au milieu de sept montagnes. Les plus petits tunnels n'étaient accessibles qu'à de très petits mineurs, qui portaient souvent des cagoules brillantes, car les nains ont souvent été représentés au fil des ans.

Le groupe de recherche de Lohr soutient que le cercueil de verre pourrait être lié aux célèbres verreries de la région, tandis que la pomme empoisonnée pourrait être associée au poison mortel des morelles qui abondent à Lohr.

On ne saura peut-être jamais d'où vient vraiment l'histoire de Blanche-Neige et des sept nains, car les contes et mythes de Grimm sont pour beaucoup un amalgame de situations qui se sont réellement produites couplées à la fantaisie et à une imagination débordante. Néanmoins, il ne fait aucun doute que le célèbre conte de fées avait au moins un certain fondement historique.